Archives
     
2015  

L' association des Montois Cayaux vient de sortir un recueil de textes dus à la plume de son président Claude Gérin. Les illustrations remarquables ont été réalisées par Gérard Noirfalise.

A côté des textes en patois, vous trouverez la traduction française. L' auteur espère pouvoir intéresser les enfants et se propose d' utiliser les contes dans les écoles primaires de "no trô d'ville". Avis aux institutrices et instituteurs intéressés
Un contact : 065/ 339651 

 

L' Armonaque dé Mons 2016 est sorti.

Vous pouvez le trouver dans toutes les "bonnes librairies"

au prix habituel de 5 €

Avertance

2015 ! Ene année qu’ara marqué el vie des Montois mais co pus el vie dé no n’association. Commint ? Vos n’vos ramint’vez nié ? Il a eu quarante ans au mois d’juin, tous les Montois Cayaux étiont réunis dins l’Gardin du Mayeur pou l’auguration du monumint à Marcel Gillis. Ene sémaine pus tard, les amis d’Marcel Gillis, qui s’étiont bé démein.nés èyè dégottés pou rassimbler assez d’yards, ont eu l’idée d’continwer pou fèere vîfe el vie culturelle dé no trô d’ville in comminchant pa no patois.
Après quarante années, qu’est-c’qui resse dé no patois ? Ene masse dé geins pinsent’té qu’no patois n’a pus longmint à vîfe. Qu’est-c’qu’i diriont, el l’bon curé Letellier el père dé l’Armonaque, Pierre Coubeaux, qui l’a féet r’vîve in 1976, si on né l’continwoit nié ?
Hûreus’mint, il a co deux toîs « bons sots » – comme mi – pou approuver d’fèere vîfe no biau languâge.
Vos m’direz : pouqué c’qué vos n’approuvez nié d’intèresser les infants ?
Ça n’est nié facile rapport qué les djambots n’intindent’té pus parler l’patois ou bé si peu. Tant c’qu’à mi, c’est dins l’cour dé récréation qu’j’ai appris l’patois èyè, étou, in acoutant m’grand-pé, ancien ourvier d’fosse qui n’savoit nié parler françès.
Au jour d’aujord’hui, les djambots préfèrent’té jwer avé leu « gsm »  èyè invouyer des messâges qui né r’simbent’té min.me pus au françès.
Il a putète ène solution : approuver d’avoir ène intrée dins les écoles. Il a co bé ein méete ou bé l’aute qui trouve qué l’patois mérite ène place dins l’culture à apprinde à nos infants.
Nos avons à s’disposition ein lîfe « Acout’ à mi » ène méthode pou intéresser les élèves à n’langue qué leus tayes èyè leus ratayes parliont dins leu vie d’tous les jours.
J’invouy’rois bé ein avisse à l’minisse des écoles in li proposant d’bayer ein cours dé patois à l’place d’ « ein cours dé rié » à coté d’el morale ou bé dé l’religion ? Qu’in dites ?

Claude Gérin

 

Les Montois Cayaux étaient présents à Mon's Livre
les 21 et 22 novembre 2015

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ducasse 2015 et les Montois Cayaux
cliquez ici >>>